L’AFFAIRE DU SAHARA ENTRE LA STRATÉGIE INTÉGRÉE, LA DÉMOCRATIE NATIONALE et LA DIMENSION INTERNATIONALE

مسيرة في العيون من أجل وحدة الوطن

مسيرة في العيون من أجل وحدة الوطن

“taounate.net”/Ban Ki-Moon né le 13 Juin 1944 en Corée est âgé de 71 ans. Il quitte son bureau onusien le 31 Décembre 2016 soit encore moins de 9 mois d’activité.

Il est le 8ème Secrétaire Général de L’ONU après Kofi Anan. Il a été élu le 13.10.2006 pour un 1er mandat et réélu le 21.06.2011 pour un 2ème mandat.

Mais pourquoi a-t-il osé en fin de mandat s’aventurer à se libérer du DEVOIR DE RÉSERVE et de NEUTRALITÉ qui s’impose diplomatiquement à lui et qui est le sien.

Il est pratiquement impossible de pouvoir donner la preuve de son dérapage, hautement volontariste, sinon poser un certain nombre d’hypothèses de réflexion quand à ses déclarations  :

– Directives de puissances  économiquement intéressées.
– Directives de puissances intéressées stratégiquement.
– Directives inspirées de lobbies très puissants de tous horizons des grandes puissances non satisfaits par l’octroi de très gros marchés par le Gouvernement Marocain notamment d’infrastructures, d’équipements ou de très gros matériels.
– Intéressements financiers offerts par l’Algérie.
– Témérité, inconséquence et irresponsabilité … ?

Ban Ki-Moo part.

الأمين العام بان كي بون

الأمين العام بان كي بون

UN AUTRE prendra sa place le 1er Janvier 2017.

                                … MAIS …

– N’agira-t-il pas de la même manière ?
– Ne prendra-t-il pas le devant pour se ranger de l’autre coté ?
– ETC,

Le Maroc n’a aucune garantie ni aucune assurance que cette situation ne se reproduira pas.

                   LA SOLUTION ?

L’affaire du SAHARA PASSE impérativement par la mise en place d’une STRATÉGIE INTÉGRÉE intégrant la dimension internationale en sus du renforcement de L’UNITÉ NATIONALE.

Cette STRATÉGIE suppose TROIS ÉTAPES avec des conditions techniques précises :

1- Un DIAGNOSTIC STRATÉGIQUE  de l’État des lieux sur l’ensemble du territoire national ainsi que la mise sous la loupe de notre force diplomatique sur le plan international.
2- Une mise en place des AXES et MOYENS  à mobiliser : ressources humaines, enseignement, équité et justice, financiers, matériels,  logistiques, investissements, etc en planifiant  le temps imparti pour réaliser les objectifs à atteindre.
3- OBJECTIFS STRATÉGIQUES à arrêter conformément aux deux premières étapes notamment sur le plan économique et social tout en respectant les valeurs nationales.

Parallèlement des conditions socio-politiques doivent être réunies :

1. Le RENFORCEMENT de la DÉMOCRATIE  authentique  est le grand garant du processus du classement définitif du dossier de l’affaire du Sahara.

La politique politicienne doit s’effacer devant l’intérêt national suprême.

2. La RÉGIONALISATION AVANCÉE  doit être immédiatement opérationnalisée, en toute urgence,  en la munissant de tous les instruments et leviers à même de pouvoir permettre à notre Pays d’inaugurer une nouvelle étape de croissance économique et donc de développement multidimensionnel intégré.

Cette approche globale nous permettra de soutirer des poches diplomatiques occidentales tous les motifs générant les pressions insuflées, en toute occasion, pour  inter-échanger leurs intérêts publics et privés contre la solution de l’affaire du Sahara.

C’est du chantage à peine éclipsé tronqué contre leurs intérêts chauvinistes.

Une connaissance saine de nos relations avec l’Occident passe par une bonne  compréhension et une meilleure assimilation du fonctionnement de ses structures économico-politiques officielles et officieuses.

Nous administrons ou à la limite nous gèrons un dossier stratégique vital avec des instruments classiques sans vision.

Certains de nos politiques en l’absence d’une assise historique, souvent des bureaucrates et des technocrates convertis en politiciens parachutés, manquent de poigne et de vision car ils n’ont pas d’enracinement en lien avec les valeurs patriotiques et historiques.

Le Maroc aurait pu déclencher une dynamique salvatrice dés Mai 1989 et pararachever le plan d’action de libération irréversible dés 1991 ; MAIS LA STRATÉGIE ÉTAIT ABSENTE.

Un contexte idéal à été raté par notre diplomatie. En effet, l’écroulement du mur de Berlin et l’éclatement de l’URSS auraient été des circonstances inespérées pour se faufiler dans les dédales de la politique internationale et clore définitivement le dossier du Sahara.

Le retour en force des vétos au sein du Conseil de Sécurité de l’ONU, cadrant l’Occident depuis 2009, nous impose à présent, en toute urgence, de réorienter notre politique étrangère.

Le retour de la GUERRE FROIDE  est là sous d’autres formes et d’autres expressions diplomatiques et manifestations politiques. Que nos concepteurs aux affaires étrangères en aient conscience et en prennent acte.

La diversification  de nos relations bilatérales et multilatérales avec TOUTES les puissances notamment les États du BRICS et l’Organisation de SHANGHAI devient une URGENCE IMPÉRIEUSE.

Depuis l’acte d’Algésiras en 1906 puis en 1912, 1956 et encore 1975 nos “amis classiques” ont toujours eu les yeux rivés sur nos richesses minières, halieutiques, agricoles, énergies renouvelables, ressources humaines en main d’oeuvre  avant l’émergence de la xénophobie.

Les INTÉRÊTS STRATÉGIQUES des puissances occidentales américano-européennes  nous imposent d’appartenir à leurs sphères qui ne sont pas toujours cohérents voire contradictoires. Nous devenons alors ballotés entre protagonistes au sein de la même sphère : la présente TENSION MAROC-UNION EUROPÉENNE en est l’une de ces manifestations

Ces amis classiques auraient pû et dû nous permettre de résoudre définitivement NOTRE AFFAIRE DU SAHARA qui pour nous est LA PRIORITÉ DES PRIORITÉS.

Malheureusement leurs calculs ont toujours été strictement égocentriques focalisés sur les intérêts de leurs pays respectifs.

Ils nous tiennent à la paume d’Adam en continuant à perpétuer une certaine nature de relation économico-politique axée sur la relativisation de l’avancement dans les labyrinthes de la démocratie déclenchée dés 1962, suspendue en 1965 et revivifiée en Novembre 1976.

Une certaine indépendance très relative par rapport aux puissances amies passe certainement par le renforcement accéléré de l’expérience démocratique.

Bouzid AZZOUZI
Professeur universitaire.

TAOUNATE, LE 09 Mars 2016.

عن الكاتب

صحفي

تاونات جريدة إلكترونية إخبارية شاملة مستقلة تهتم بالشأن المحلي بإقليم تاونات وبأخبار بنات وأبناء الأقليم في جميع المجالات داخل الوطن وخارجه.

عدد المقالات : 6200

اكتب تعليق

لابد من تسجيل الدخول لكتابة تعليق.

2014 Powered By Wordpress, By MinِCom -- Copyright © All Rights Reserved - Taounate.Net

الصعود لأعلى