Un groupe de rap originaire de Taounate

Le rap marocain… pas toujours apprécié des médias ! Un groupe de rap originaire de Taounate créé par Abdeselam et Jaafar Eddahmani

Le rap marocain… pas toujours apprécié des médias 
Un groupe de rap originaire de Taounate créé par Abdeselam et Jaafar Eddahmani

Au cours de ces dernières années, le rap marocain a su s’imposer comme un genre musical à part entière.
Il est rapidement devenu un moyen d’expression que beaucoup de jeunes chanteurs se sont appropriés. Cependant, ce genre rencontre toujours des difficultés à percer du côté des maisons de disques qui hésitent à produire du rap mais aussi certains médias qui refusent de passer ce style de musique.
Al Hourouf Attaira (Les lettres rebelles), est un groupe de rap marocain originaire de Taounate créé par Abdeselam et Jaafar Eddahmani. Ces deux frères passionnés par la musique se sont déjà produits lors de différents événements et sont connus du jeune public amoureux du rap. Leur dernier titre intitulé Al Ghadab (La colère), qui brise des tabous et reconstruit une image réaliste de la société marocaine, a été interdit de diffusion par plusieurs radios nationales, jugé trop politique.
En effet, aujourd’hui la scène musicale regorge d’artistes qui ne mâchent pas leurs mots envers ce qu’ils considèrent comme les injustices de la société marocaine, ce qui est souvent un des critères de rejet par les programmateurs.
De nombreux rappeurs reprochent à certaines radios de ne pas diffuser leurs chansons, or ces dernières se défendent en affirmant que ce style ne correspond pas à leur format musical.
Très souvent, les rappeurs traitent des sujets politiques, parlent d’injustice sociale, mais aussi d’abus de pouvoir, sans oublier les sujets d’actualité qui reflètent leur quotidien. Ces artistes s’investissent énormément dans la composition de leurs oeuvres, et soufrent de voir leurs titres rejetés.
Certains rappeurs ont refusé de s’autocensurer et ont décidé de se passer de la radio et de la télé et de diffuser leurs sons sur internet. Cela reste un moyen très efficace pour eux de partager leur travail et faire passer leur message au jeune public.
Aujourd’hui, bien que le rap est pratiqué et apprécié des jeunes marocains, les rappeurs doivent très souvent se débrouiller seuls pour faire connaitre leur musique.
Publié dans La Nouvelle Tribune le 27 – 11 – 2012

عن الكاتب

صحفي

تاونات جريدة إلكترونية إخبارية شاملة مستقلة تهتم بالشأن المحلي بإقليم تاونات وبأخبار بنات وأبناء الأقليم في جميع المجالات داخل الوطن وخارجه.

عدد المقالات : 5966

اكتب تعليق

لابد من تسجيل الدخول لكتابة تعليق.

2014 Powered By Wordpress, By MinِCom -- Copyright © All Rights Reserved - Taounate.Net

الصعود لأعلى